Coups de cœur

La saga Lonesome Dove de Larry McMurty aux éditions Gallmeister

Ceux qui m’ont catapultée dans un autre univers le temps de 2000 pages et un peu plus de 3 semaines…

Cette saga fût plus qu’un coup de cœur : une expérience à part entière dans ma vie de lectrice.

Bien que les pavés ne me fassent pas peur, je ne coure pas après. Et je suis allergique aux sagas sur plusieurs tomes…

Pourtant là, dès que Gus et Call m’ont ferrée au tome 1, je n’ai rien pu faire d’autre que continuer à lire leurs aventures, et ce, inlassablement. Pas une once de lassitude, aucune longueur sur plus de 2 000 pages. Un bonheur de lecture inconnu jusque là.

Nous sommes au Texas en 1880.
Gus et Call ont été Texas Rangers et ont combattu les Comanches auprès de l’armée.
Ils sont connus comme étant les meilleurs cow boys de tout l’État.
Ils sont maintenant éleveurs de bétail et coulent des jours tranquilles, lorsqu’ils entendent parler du Montana.
Là bas paraît il, les terres sont vertes, immenses, fertiles et appartiennent aux premiers qui s’y installent.
Ils n’en faut pas plus à nos 2 cow boys pour repartir à l’aventure.
Les voilà traversant le pays, encore extrêmement hostile, avec 3000 bêtes et une dizaine d’hommes (et Lorena) partir à la conquête de l’ouest.

Mais rien, vraiment rien, ne va se passer comme prévu…

Si le 1er tome est très descriptif, installe les personnages et est presque « lent », il est déjà absolument envoûtant.
Tu ne peux rien faire d’autre que poursuivre les aventures de ces personnages auxquels tu t’es inévitablement attaché.
Le reste, je l’ai lu d’une traite tant tout est en équilibre entre action et description.

Amour, amitiés, loyauté, aventures, conquête. Tout y est.

Larry McMurty a un incroyable don d’immersion. Je n’avais jamais rencontré un tel sentiment d’appartenance à l’aventure avec aucun autre roman et Dieu sait que je commence à en avoir quelques uns au compteur…

Certes j’ai connu des romans plus « philosophiques » ou plus émouvants mais aucun ne m’a jamais donné à ce point envie de ne lire plus que ça.

Ce roman ensorcelle. Je ne saurais mieux l’expliquer.


Je ne sais pas si c’est moi et s’il plairait à tout le monde, mais pour ma part, ça a été une incroyable aventure pendant plus de 3 semaines sans une once d’ennui, de sentiment de longueur ou de lassitude.
Larry McMurty réussit le tour de force de conter non pas seulement l’histoire des 2 personnages principaux, mais celles de nombreux personnages parallèles sans jamais nous perdre. Au contraire, il apporte une vraie densification à son récit.
Et au-delà des personnages, c’est aussi une part de l’histoire américaine qui nous est contée : celle de la bataille contre les indiens, la conquête de l’ouest et le mythe des cow boys.
Une saga grandiose.
Je n’oublierai jamais Gus et Call, ni Lorena, ni Newt, ni Pea, ni Maria, ni Clara, ni Dish…
Seul bémol : le côté « bons americains » / « méchants indiens » est au fil des pages trop caricatural à mon goût pour être crédible du point de vue historique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s