Coups de cœur·Thriller et suspense

« Du feu sous la cendre » de Don Winslow aux éditions Harper Collins


 » Après avoir franchi une ligne rouge, Jack Wade choisit de quitter les forces de l’ordre. Douze ans plus tard, il travaille pour une compagnie d’assurance en tant qu’expert incendie. Et lorsque Wade est chargé d’enquêter sur le sinistre qui a ravagé la propriété de Nicky Vale, il suspecte très vite une fraude. Certains indices le mènent à penser que le riche promoteur russe aurait volontairement mis le feu à sa demeure pour toucher l’assurance et se débarrasser de son épouse. Mais Jack Wade est loin de se douter que cette enquête va bouleverser sa vie.  »

Suspense, personnages fouillés, description sans pareille de cette Californie de gangsters modernes et mille informations sur la propagation des incendies, la formation des enquêteurs et leurs méthodes de travail, bref, me voilà encore conquise par cet auteur !

Que voulez-vous… certains diront que ce n’est pas de la « grande littérature » et certes, j’en conviens.

Ce n’est ni Tolstoi ni Morrison. Mais pour moi, à partir du moment où on passe un bon moment, où on apprend mille choses, où l’auteur dénonce ou met en lumière certains travers de la société et où on est en empathie avec les personnages, et bien c’est de la « bonne littérature ». Et Don Winslow m’a donné tout ça !

Ici, son héros Jack va entrer dans un combat sans merci contre Nicky Vale, un mafia russe implanté en Californie.

Jack le soupçonne d’avoir fait cramer sa femme et sa baraque pour toucher l’argent de l’assurance.

Mais ce qu’il va découvrir va bien au-delà !

Don Winslow nous livre ici un page Turner ultra efficace où les rouages de la corruption à son plus haut niveau sont encore dénoncés. Un thème récurrent chez lui.

Je dois avouer qu’il m’a bien eu et que je ne m’attendais pas à cette proposition…

J’ai encore appris mille choses sur un système qui m’est inconnu.

En revanche, la fin m’a laissé dubitative. Je ne souhaitais un dénouement à l’eau de rose, mais quand même ! Ce fut surprenant. Allez, j’avoue que cette fin m’a laissé un gout amer, mais en même temps, une autre aurait été moins crédible. Finalement et après réflexion, Don Winslow s’écarte des stéréotypes et ce n’est pas plus mal. Je le soupçonne même d’avoir écrit une telle fin pour permettre aux personnages de revenir dans d’autres aventures… Et là, je dis oui !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s