Témoignage/Biographie/Essai

 » Un fantôme sur le divan » de Stéphane Allix aux éditions Albin Michel

Stéphane Allix est un journaliste depuis longtemps attiré par les sujets touchants au paranormal, l’extraordinaire et l’inexpliqué.

Dans ce dernier ouvrage passionnant, il retranscrit des interviews réalisées avec des psychologues, psychiatres ou thérapeutes.

Des entretiens centrés autour de la question : comment accueillent-ils les récits de patients qui font état d’expériences inexpliquées, sortant de l’ordinaire et touchant parfois à la limite du rationnel.

Certains voient des personnes disparues ou entendent des voix, d’autres disent avoir communiqué avec des « esprits », ou vus en rêve des événements qui se sont ensuite réellement passés, et un prétend même avoir été enlevé par des extraterrestres.

Vous allez me dire… oh lalala Maud, c’est beaucoup trop perché !

Détrompez-vous !

Les psys interrogés ici expliquent que les patients en question ont été diagnostiqués comme étant parfaitement sains d’esprit.

Ils ne sont en aucun cas dans une forme de psychose quelconque et sont généralement les premiers surpris par ce qu’ils ont vécu mais ne peuvent pas non plus nier la réalité de ce qu’ils ont vu, entendu, perçu.

La plupart n’en parle pas autour d’eux et ne cherchent pas à attirer l’attention sur leur histoire, bien au contraire.

Les professionnels interrogés explorent chacun les mécanismes psychiques pouvant apporter des pistes pour comprendre ce vécu « extra » ordinaire.

Ils accueillent la parole du patient, évaluent son état, posent un diagnostic et tentent d’avancer main dans la main pour mieux comprendre.

Humbles et malgré un esprit très rationnels, leurs expériences pro ne peuvent que les amener à dire qu’effectivement certains de leurs patients manifestent des capacités hors normes ou ont vécu des évènements inexpliqués en l’état actuel de nos connaissances mais dont la réalité ne peut être niée.

Ils ont l’humilité de dire : ce n’est pas parce que l’on ne comprend pas que cela n’existe pas ou que ces gens fabulent.

Dans une interview récente, S.Allix parlait du cas d’une petite fille de 3 ou 5 ans (je ne sais plus) qui a dit à sa maman de la prendre dans ses bras car  » ça n’arrivera bientôt plus » , puis qui a dit à son grand père présent lui aussi ce jour là  » il faut que tu sois fort, parce que bientôt maman aura besoin de toi ».

3 jours après, cette petite fille mourrait d’une méningite foudroyante…

Ses proches dévastés par la perte, culpabilisaient aussi énormément de ne pas avoir compris pourquoi elle disait cela. Aurait il pu éviter le drame ?

Il y a de quoi s’interroger à la lecture de de telles expériences et les rejeter en bloc ne fait rien avancer.

J’ai trouvé ce livre passionnant car la démarche est rigoureuse, rationnelle mais ouverte et bienveillante.

Jamais il n’est question d’affirmation péremptoire. Tout réside dans l’humilité de se dire que ce n’est pas parce que l’on ne comprend pas ou que l’on ne voit pas que cela n’existe pas.

2 commentaires sur “ » Un fantôme sur le divan » de Stéphane Allix aux éditions Albin Michel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s