Roman·Thriller et suspense

 » La cité en flammes » de Don Winslow aux éditions Harper Collins

Don Winslow a un talent protéiforme.

Il peut avoir la plume acérée et quasi journalistique décrivant avec un réalisme étonnant la création et le fonctionnement des cartels de drogue mexicains et dénonçant  la collusion avec les institutions, comme dans sa saga commencant par La Griffe du chien.
( Une trilogie monstre qui touche au sublime💙)

Il est aussi cet auteur de romans policiers à la plume acérée mais sarcastique voire carrément drôle comme avec sa série commençant avec La patrouille de l’aube que j’ai adoré 💙

Bref, Don Winslow a du talent à revendre et j’attends chacun de ses romans avec impatience.

Vous imaginez donc mon enthousiasme lorsque @harpercollins m’a proposé ce nouveau roman, premier d’une trilogie qui doit clore la carrière d’écrivain de Don Winslow (Rien que d’écrire ça, je souffre. Je ne peux pas y croire ).

Don Winslow quitte ici la côte Ouest et les plages de San Diego pour la côte Est.

Direction le Rhode Island en 1986.
On suit Danny, un docker Irlandais attachant qui va se trouver aux prises avec une guerre de clans mafieux opposant Irlandais et Italiens.

Don Winslow a une plume à la patte légèrement différente dans chacune de ses séries littéraire.
Et ici encore, il est différent.

Mais ce ne sera pas celui que je préfère. Loin s’en faut.

La plume est moins noire et moins grave que dans La Griffe, et beaucoup moins drôle et sarcastique que dans L’heure des Gentlemen.

Elle est quelque part entre les deux et je dois avouer avoir eu beaucoup de mal à entrer dans le roman, là où d’habitude il me happe dès les premières pages.

Il a fallu que je parvienne à l’histoire de Madeleine, la mère de Dany, pour me faire embarquer.

La fin donne sans conteste envie de connaître la suite.

J’espere simplement que ce premier tome n’est qu’un starter et qu’il saura passer la seconde pour la suite.

J’espere aussi qu’il renouera avec son ton sarcastique et drôle, la plume acérée qui lui va si bien et qui m’a manqué ici.

Si j’étais prof j’écrirais :

 » Don Winslow nous a habitués à mieux. Il doit redoubler ses efforts au 2eme tome pour espérer les félicitations ».

Pour résumer : Si vous ne connaissez pas cet auteur, je vous conseille vraiment de le découvrir, mais avec un autre titre que celui ci pour avoir une idée plus précise de son talent.
Si vous aimez Don, vous le découvrirez dans un autre genre, mais attendez vous à quelque chose de moins fun que d’habitude.
Y a des fans de Winslow par ici ??? Quel a été votre livre préféré ?

Un commentaire sur “ » La cité en flammes » de Don Winslow aux éditions Harper Collins

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s