Coups de cœur

 » Homéomorphe » de Yann Brunel aux éditions Gallimard

Coup de ❤❤❤

Je me sens infiniment chanceuse que cet auteur ait eu l’initiative de m’envoyer ce 1er roman🙏

Honnêtement, je n’y serais pas allée de moi même et je serais passée à côté de ce qui, à mes yeux, est le chef d’œuvre de cette rentrée. 

Cher Yann Brunel, je ne sais pas qui vous êtes hormis un très grand auteur mais merci infiniment pour ce roman prodigieux. 

Nous sommes avec un père et son fils, Vladimir et Dimitri, dans une obscure bourgade soviétique.
Le roman s’ouvre alors que le fils semble chercher à tuer son père. Pourquoi ?
Peu à peu leur histoire se dévoile.
25 ans auparavant en 1995, Dimitri est dans une voiture avec son frère aîné et sa mère.
Ils fuient ce père, cette cité.
Soudain, c’est l’accident : le frère aîné et la mère meurent.
Que s’est il passé cette nuit de 1995 pour qu’ils s’enfuient ?
Après l’accident Dimitri, qui depuis toujours est un enfant différent, deviendra un mathématicien brillant, recevant les prix les plus prestigieux.
Pourtant, il les refusera tous et vivra comme un vagabond imbibé de vodka dans une cabine téléphonique.
Un mystérieux Baron le protège et l’aide à disparaître des radars.
Pourquoi ?
Accompagné d’ombres et de fantômes, l’auteur nous emmène dans les tréfonds de cette famille pour comprendre comment s’est noué le drame de leur existence.

Les mathématiques et moi ça ne fait pas 2 mais environ 35786338…
Tu comprendras que ce roman me faisait peur quand non seulement
je ne comprenais pas les épithètes des chapitres….
Mais même le sens exact du titre m’échappait…

Pourtant, contre toute attente (du moins la mienne), ce roman est d’une fluidité et d’une force déconcertantes. 

J’ai rarement rencontré de plume avec une telle force et une telle capacité d’immersion.
Elle est hypnotique, t’emporte vers le fond avec elle.

L’auteur a le don de t’embarquer véritablement intensément dans quelque chose de très glauque, de noir, dans les méandres les plus sombres des fêlures humaines, sociétaires, familiales.

Il le fait de manière à la fois fascinante, terrifiante et bouleversante : on ne peut pas se détacher et les pages se dévorent.

J’ai rarement eu cette sensation à la lecture d’un roman.
Vraiment.
L’auteur a une capacité de dissection des relations et des sentiments extraordinaire.
Il avance ses pièces comme sur un échiquier et ne laisse aucune échappatoire au lecteur.
Une roman dense, énigmatique, original  et incroyablement envoûtant de profondeur.
La lectrice que je suis est échec et mat face à la plume de Yann Brunnel.
Premier roman ? Vraiment ?
Alors ce type est juste un prodige.
Ps: Jamais je n’oublierai Dimitri.

2 commentaires sur “ » Homéomorphe » de Yann Brunel aux éditions Gallimard

  1. Et bien dis donc…. Quel enthousiasme… Je n’ai jamais eu d’affinités avec les maths mais adore les romans et la littérature qui te tient de bout en bout… Je le garde en mémoire d’autant plus que c’est un premier roman 😪

    J’aime

Répondre à Mumu dans le bocage Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s