Coups de cœur·Roman

« Là où chantent les écrevisses » de Delia Owens aux éditions Points

🌿 La nature pour seule famille 🌿

Kya vit dans les marais avec sa famille. Mais les excès du père font fuir tout le monde et alors que Kya n’est qu’une enfant, elle se retrouve abandonnée par sa mère, ses frères et sœurs, et bientôt par son père aussi.

Au village, tout le monde la fuit et elle est un objet de curiosité malsaine pour les autres enfants.

Le monde de Kya se réduit alors aux marais dont la faune et la flore n’ont aucun secret pour elle.

C’est son refuge, son havre de paix, son moyen de subsistance, presque sa famille.

Mais bientôt, Kya va faire la connaissance de Tate, un garçon différent qui va lui apprendre à lire, à écrire, et à avoir une relation avec un autre être humain.

Quand il part à son tour, le monde Kya bascule et elle décide alors de ne plus compter que sur elle-même.

Quel roman puissant 💖

Je n’ai pas pu me détacher de Kya, lisant ce roman de presque 500 pages en 2 jours seulement.

L’autrice nous immerge totalement dans la vie de la jeune Kya, une vie faite d’abandon, de presque rien, de peurs, de rejets, de maltraitance, de faim au ventre, mais aussi une vie faite de ténacité, d’intelligence, de système D, de grâce, et d’intuitions.

Kya est une héroïne flamboyante dans sa fragilité et sa force, dans ses renoncements et ses élans.

A défaut de trouver amour et chaleur auprès de sa famille et des êtres humains, elle fait de la nature sa famille, sa force, sa survie et sa porte de sortie vers la liberté et l’indépendance.

Une héroïne inoubliable, et un portrait de femme puissant face auquel personne ne peut rester indifférent.

On lit beaucoup que ce roman est un hymne à la nature mais pour moi, si la nature sert de cadre au roman et fait figure de mère de remplacement pour Kya en ce sens qu’elle la nourrit et la protège, l’hymne n’est ici pas à la nature à mon sens, mais bel et bien à la capacité de résilience de l’être humain (je sais, le terme est galvaudé mais tu comprends l’idée).

Un coup de cœur que je ne peux que vous recommander !

3 commentaires sur “« Là où chantent les écrevisses » de Delia Owens aux éditions Points

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s