Témoignage/Biographie/Essai

« Ma cabane » de Olivier Garance et Delphine Saubaber aux éditons Pocket

C’est une cabane  un refuge dans la montagne.

Olivier a presque un coup de foudre pour elle.

Dès lors, il décide de venir y vivre quelques mois, une sorte de retraite dont il sent avoir profondément besoin.

Il y reviendra régulièrement.

Avec des références comme Thoreau, Tesson ou Into the Wild,  cette cabane, c’est sa forêt de Sibérie, son refuge, son ermitage.

Dans cette cabane, au cœur de cette montagne, Olivier ne va pas tant à la rencontre des grands espaces que de lui-même.

Il se retourne sur le chemin parcouru, les doutes et les failles. Comme une pause salutaire pour mieux avancer.

Il en a des choses à sortir de son sac à dos pour pouvoir continuer à voyager plus léger !

Un très joli texte, court mais intense, qui nous parle et nous renvoie à notre propre intériorité. Chez Olivier il y a une sorte de colère, de feu dont on doute qu’il soit parfaitement éteint. Dans cette cabane, au rythme d’une vie réduite à l’essentiel et dépouillé, seule la Nature semble un tant soit peu l’apaiser.

Son introspection nous parle à tous car il est question de solitude, de violence, de la notion de propriété et de celle de liberté.

Une lecture comme une parenthèse, une respiration bien trop courte, qui nous donne envie, nous aussi d’aller trouver notre cabane dans la montagne.

Un commentaire sur “« Ma cabane » de Olivier Garance et Delphine Saubaber aux éditons Pocket

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s