Roman

« Château Charbon » de Yasha Breen aux éditions Slatkine et Compagnie

Marceau est un jeune homme fragile. Sur le fil.

Solitaire, un peu perdu, sa manière de briser sa solitude et de se « faire des amis » est spéciale et un brin flippant : il suit des gens dans la rue. Il les suit pendant des heures et des jours, jusqu’à leur travail, jusqu’à dans leurs activités. Activités d’ailleurs parfois plus ou moins inavouables.

Quand Marceau commence à suivre Schwartz et Ruben, ce sera à ses risques et périls

Avis mitigé pour ce roman, petit OVNI littéraire.

Ça se lit pas mal, on se prend on jeu, on veut savoir, comprendre.

L’auteur parvient à instiller un petit suspense qui nous pousse à tourner les pages.

Pourtant, arrivée à la fin, je ne discerne pas vraiment la finalité. Il y a comme un goût d’inachevé. Qu’a cherché à nous dire l’auteur ? Je n’en sais fichtre rien..

Plusieurs sujets sont soulevés par ce roman : la différence, l’autisme, la solitude, les secrets, la petite délinquance. Malheureusement aucun n’est véritablement traité en profondeur

Mais le fallait-il vraiment après tout ?

Je reste avec mes questionnements en suspension… Et ce n’est pas réellement le genre de chose que j’aime avec un roman.

Chronique mitigée et dubitative, à l’image des impressions que m’a laissé cette lecture

Pour en savoir plus, lisez-le !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s