Témoignage/Biographie/Essai

« Mère. Enseignement spirituel de la forêt amazonienne  » de Laurent Huguelit

 » C’est un enseignement prodigué par la nature qui nous est livré dans ces pages, un pèlerinage au cœur de la grande famille du vivant. On y croise, tour à tour, l’arbre ancestral, la clarté de la conscience, la compassion, les chamanes et leurs chants de guérison – mais également, parce que tout doit être connu, les affres de l’obscurité. Avec Mère, l’intention de la forêt est de rétablir le lien sacré qui relie l’humanité à la planète Terre, pour qu’une nouvelle conscience puisse émerger – et pour que les enfants de la forêt retrouvent celle qui les a vu naître et grandir. Pour qu’ils la respectent, la préservent et l’aiment. »

Curiosité.

J’avais chargé ce titre sur ma liseuse par curiosité et aussi parce qu’il est préfacé par Mathieu Riccard, que j’aime beaucoup.

Dans cet essai, l’auteur nous livre les enseignements qui lui ont été délivrés par la Madre, la mère, la forêt amazonienne. Elle qui est le poumon de la planète, notre mère à tous en quelque sorte, est victime d’une destruction massive qui conduira à notre perte si nous n’entendons pas son message.

Ce livre est intéressant sur de nombreux aspects, mais sa « forme » peut décontenancer. Je dirais qu’il est nécessaire d’avoir l’esprit « ouvert »…

Cependant, certains échanges entre l’auteur et la forêt amazonienne (je vous ai dit : faut être open…) sont très instructifs.

J’ai notamment trouvé très inattendu mais pertinent et intéressant le fait qu’il rapproche ce que font subir les hommes à la Terre, de ce qu’ils font subir aux femmes :  » Les femmes sont les gardiennes de la Nature, de ses mystères, de ses beautés. Le jour où le mâle, dans ses pulsions dévastatrices, a cessé de les respecter, un équilibre a été rompu. / Le viol des femmes est le pendant humain du viol de tout ce qui est naturel sur cette Terre. C’est le symbole de l’ingérence, de l’intrusion, de l’exploitation, de tout le manque de respect./ Ce qui pousse les hommes au viol sous toutes ses formes, c’est leur l’avidité »

Ce texte est un mélange d’une certaine philosophie « chamanique », d’appel au respect, d’explications historiques et sociologiques sur la manière dont les hommes en sont venus à détruire le poumon de la planète et à cesser de respecter de trop nombreuses formes de vie.

Un commentaire sur “« Mère. Enseignement spirituel de la forêt amazonienne  » de Laurent Huguelit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s