Coups de cœur·Roman

« La parole perdue » de Frédéric Lenoir et Violette Cabesos aux éditions Le Livre de Poche

« La basilique de Vézelay : une des plus anciennes églises dédiées à Marie-Madeleine, la pécheresse des Evangiles. Dans ce haut lieu de la chrétienté, Johanna, archéologue médiéviste, tente d’établir la vérité sur les origines controversées du culte de la sainte. Mais la sérénité de la jeune femme est rapidement troublée par une série de meurtres sur le chantier d’un de ses collègues à Pompéi et l’étrange maladie de sa petite fille, qui semble inexplicablement liée à ces crimes. Prête à tout pour la sauver, Johanna se lance alors dans une enquête périlleuse, dont la clé pourrait bien être l’un des plus grands secrets de l’humanité : la mystérieuse phrase tracée par Jésus sur le sable aux pieds de la femme adultère, la seule qu’il ait jamais écrite. »

J’ai été totalement transportée par ce thriller historique/philosophique, trouvé par hasard il y a quelques mois dans une boîte à livres.

Grâce à une habile intrigue, les auteurs nous emmènent dans la Rome Antique et à Pompéi en 79, mais aussi à la basilique de Vézelay en Bourgogne à notre époque.

On découvre les coutumes et croyances de l’Antiquité. On assiste à la naissance de la religion chrétienne et on comprend pourquoi et comment les premiers chrétiens étaient pourchassés et lapidés.

Les auteurs nous expliquent avec une déconcertante facilité les points communs et les profondes différences entre la religion polythéiste des romains, le christianisme et les philosophes stoïciens.

C’est tout simplement passionnant. Et n’allez pas craindre les longueurs ou l’ennui. Les auteurs incorporent ces explications dans leur récit avec intelligence et habileté. C’est à la fois abordable, sans être simpliste. Pour ne rien gâcher, ils sont parvenus à donner un vrai souffle romanesque à leur intrigue et à créer des personnages très attachants.

À Pompei en 79, nous assistons comme si nous y étions à la catastrophe de l’irruption du Vésuve. Au temps vous dire que les auteurs m’ont vraiment donné envie d’en savoir encore plus et que j’ai déjà sélectionné quelques reportages à visionner sur le sujet. J’adore quand un livre me fait découvrir un nouveau sujet de curiosité et me donne envie de tout dévorer sur la question !!

En revanche, j’adresse un message personnel aux auteurs : qu’est-ce que c’est que cette fin??? Non mais quelle cruauté de laisser vos lecteurs dans un tel état ! Dites-moi que vous êtes en train d’écrire la suite ?? Toute façon vous avez le temps, on est en confinement. Allez, hop ! A vos manuscrits.

Je laisse la 4ème de couv’ en commentaire.

Et vous ? Vous aimez ce genre de thriller qui mélange intrigue et grandes questions philosophiques ou historiques ?

2 commentaires sur “« La parole perdue » de Frédéric Lenoir et Violette Cabesos aux éditions Le Livre de Poche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s