Thriller et suspense

« Hunter » de Ray Braverman aux éditions Pocket

«  Si vous croisez sa route, ne vous arrêtez surtout pas.

Plus personne ne s’arrête à Pilgrim’s Rest. Une vallée perdue dans les Appalaches. Un patelin isolé depuis des jours par le blizzard. Un motel racheté par le shérif et son frère simplet. Un bowling fermé depuis longtemps. Et l’obsédant souvenir d’une tragédie sans nom : cinq hommes sauvagement exécutés et leurs femmes à jamais disparues. Et voilà que Hunter, le demi-sang indien condamné pour ces crimes, s’évade du couloir de la mort et revient dans la vallée. Pour achever son oeuvre ?

Après douze ans de haine et de chagrin, un homme se réjouit pourtant de revenir à Pilgrim’s Rest. Freeman a compris le petit jeu de Hunter et va lui mettre la main dessus. Et lui faire enfin avouer, par tous les moyens, où il a caché le corps de Louise, sa fille, une des cinq disparues.
Pilgrim’s Rest sera peut-être le terminus de sa vengeance, mais ce que Freeman ignore encore, au volant de sa Camaro rouge qui remonte Murder Drive, c’est qu’il n’est pas le seul à vouloir se venger. Et que la vérité va se révéler plus cruelle et plus perverse encore. Car dans la tempête qui se déchaîne et présage du retour de la terreur, un serial killer peut en cacher un autre. Ou deux. « 

Tu cherches de l’action ?
Voici un thriller qui t’en donne pour ton compte.
C’est de l’intrigue prévisible à des kilomètres, de la testostérone, des scènes d’actions et de sexe de gros bourrins américains, des personnages caricaturaux et un roman qui ne fait pas vraiment dans la densité et la profondeur, et pourtant…ça fonctionne !

Je sais qu’aussitôt lu, je l’aurai probablement oublié la semaine prochaine, mais pourtant j’ai tourné les pages avec avidité.
Malgré tout ce que j’ai écrit plus haut, je dois reconnaître que l’auteur sait installer une ambiance et te donner envie de connaitre la suite.
Un thriller au bon goût de blockbuster américain, tu passes un moment divertissant, mais faut pas chercher une densité inoubliable.
Il fait son job, ça passe bien de temps en temps et il y a quelques années je l’aurais adoré, mais c’est de moins en moins ce que je cherche dans mes lectures. J’attends plus de profondeur et de densité et surtout, j’aime que l’auteur ait un message à nous faire passer. En l’occurrence, je pense que l’auteur cherche uniquement à nous divertir. Il y réussit, je me répète, mais ce n’est plus suffisant pour me donner envie de découvrir d’autres titres de cet auteur. D’ailleurs, Ray Braverman est un pseudonyme pour un écrivain aux univers très variés.

Ce roman est le début d’une trilogie, je crois que la suite : « Crow » est sorti en 2019.

5 commentaires sur “« Hunter » de Ray Braverman aux éditions Pocket

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s