Témoignage/Biographie/Essai

« La Coquille » de Moustafa Khalifé aux éditions Babel

Un ciel de soir d’été.

Ça peut paraître simple comme petit moment de bonheur.

Pourtant, même ce bonheur simple a été refusé à Moustafa Khalife pendant plus de 8 ans.

Il a fait ses études en France et retourne dans son pays, la Syrie.

A peine le pied posé sur son sol natal, la police politique de Hafez Al Assad l’arrête et l’emprisonne.

Les motifs ? Soupçon d’espionnage.

Les preuves ? Pas besoin.

Le procès ? Quel procès ?

Moustafa nous livre ici le récit de ses années passées en tant que prisonnier politique en Syrie.

Les cellules où s’entassent 10 fois trop de prisonnier, les privations, les maladies, la peur, les exécutions, la torture. Mais surtout, la déshumanisation.

Un récit sobre et glaçant sur les conditions de ces prisonniers mais aussi sur la lutte, la survie. Comment parvenir à ne pas devenir fou, enfermé sans raison et sans procès ?

Il apprend instinctivement à se recentrer sur lui, se créer une protection. Une coquille. Doucement, l’esprit et le corps se scinde, pour éloigner la souffrance, retarder l’échéance de la mort qui semble être la seule issue.

Ce récit tout en pudeur met en lumière avec justesse et retenue les conditions de survie psychique et physique au sein d’un univers qui cherche à vous déshumaniser, mais aussi la solidarité et l’entraide qui naissent entre des hommes privés de tout et surtout de leur dignité.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s