Thriller et suspense

« Derniers Adieux » de Lisa Gardner aux éditions Le Livre de Poche

 » Est-ce parce qu’elle attend un enfant que Kimberly Quincy, agent du FBI, se sent particulièrement concernée par le récit incroyable et terrifiant d’une prostituée enceinte ? Depuis quelque temps, elles sont plusieurs à avoir disparu d’Atlanta sans explication, comme évaporées, et Kimberly est bien la seule à s’en préoccuper. Un serial killer s’attaquerait-il à ces filles vulnérables ? Aurait-il trouvé la clé du meurtre parfait ou s’agit-il de crimes imaginaires ? Sans le savoir, la jeune femme s’enfonce dans le piège tendu par un psychopathe. Comme pour sa mère et sa sœur, victimes autrefois d’un tueur en série, le temps des derniers adieux est peut-être arrivé pour Kimberly… »

Si toi aussi tu ne veux pas dormir de la nuit, vérifier 10 000 fois le système de fermeture de toutes les portes et des fenêtres, et si tu veux renoncer à toute maternité : Lis ce livre !

Et j’exagère à peine. Un thriller VéRITABLEMENT glaçant.

Je savais Lusa Gardner maitresse du suspense, je la découvre maitresse de l’horreur.

J’ai beaucoup aimé beaucoup le personnage de Kimberly, l’agent du FBI, et ses questionnements sur la maternité. Cela nous la rend très proche et son histoire n’est que plus glaçante. Sauver des vies, d’accord mais peut-elle pour cela mettre en danger la sienne maintenant qu’elle va devenir charge d’âme ? Pire, pourquoi risquer la vie de son enfant dans son ventre, alors qu’elle est prête à sauver celle de parfaits inconnus ?

Lisa Gardner nous propose également à travers ce livre, une approche intéressante de la victimologie. Reproduit-on nécessairement les schémas de violence quand on a été au centre d’un événement traumatique ? Quel lien peut finir par unir une victime et son bourreau ? Par quel processus de dissociation la victime se protège-t-elle ?

Sur le moment, ce roman m’a fait passer par de nombreux sentiments, tant il recèle de scènes violentes et abjectes. J’avais parfois le sentiment que ma lecture en devenait malsaine, tant on s’acharne malgré tout à tourner les pages pour savoir ce qu’il advient de ces pauvres victimes.

Si sur le moment, j’ai trouvé ce thriller très « page turner », quelques semaines après ma lecture, je suis plus mitigée. Il a été trop violent pour moi. La pédophilie est au centre de ce récit (pas de spoil, on le sait très vite) et de ce fait, ce roman ne peut pas être un coup de cœur ou une « bonne » lecture, tant le sujet est violent et abjecte.

Quelques semaines après ma lecture, il ne me reste malheureusement que cette sensation malsaine et désagréable, cette terreur et ce dégoût. C’est d’autant plus dérangeant que l’auteur ne nous laisse entrevoir aucun, mais absolument aucun, petit rayon de soleil, et ce, jusque dans les toutes dernières lignes.

Une lecture un peu trop violente pour moi pour finir, mais qui ravira sans aucun doute les adeptes du genre.

2 commentaires sur “« Derniers Adieux » de Lisa Gardner aux éditions Le Livre de Poche

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s