Coups de cœur·Roman

« Mille Femmes blanches » de Jim Fergus aux éditions Pocket

En 1874, à Washington, le président Grant accepte la proposition incroyable du chef indien Little Wolf : troquer mille femmes blanches contre chevaux et bisons pour favoriser l’intégration du peuple indien. Si quelques femmes se portent volontaires, la plupart viennent en réalité des pénitenciers et des asiles… L’une d’elles, May Dodd, apprend sa nouvelle vie de squaw et les rites des Indiens. Mariée à un puissant guerrier, elle découvre les combats violents entre tribus et les ravages provoqués par l’alcool. Aux côtés de femmes de toutes origines, elle assiste à l’agonie de son peuple d’adoption…

Dès les premières pages, j’ai été happée dans cette Amérique indienne de 1874. Le gouvernement américain échange 1000 femmes blanches aux indiens contre chevaux et bisons, dans le but de favoriser l’intégration des indiens dans la communauté « blanche » .

Nous suivons le groupe de femmes qui sera échangé, et particulièrement May Dodd, qui s’est vue internée en hôpital psychiatrique, et privée de la garde de ses enfants, pour avoir (attention scandale), épousé un homme qui n’est pas de sa condition sociale !

Au-delà de la magnifique histoire de ce roman, je retiendrai surtout à quel point ce livre m’a fait apprendre, découvrir et voyager. Je ne m’attendais pas non plus à un roman aussi engagé et ce fut un réel bonheur de le lire. C’est un de ces livres qui te fait voyager et apprendre. Chaque fois que je le reposais, je n’avais qu’une envie, le reprendre et continuer à lire ! Du bonheur en somme…

Je retiendrai la condition des femmes en cette fin de XIXe siècle, je retiendrai la complexité et la beauté de cette culture indienne, l’ambivalence de la confrontation entre les peuples et la violence sourde avec laquelle ils se sont battus.  Ce peuple indien a été littéralement victime d’un massacre… Mais cette part de l’Histoire américaine est d’une telle complexité qu’il est difficile de juger.

Pourtant, Jim Fergus nous démontre magnifiquement bien que, si les peuples indien et américain s’étaient un tant soit peu écoutés et découverts, ils auraient vu, que ce qui les rapprochait était au moins aussi fort que ce qui pouvait les séparer.

A ma grande surprise, j’ai découvert un roman engagé, qui m’a donné envie de sortir de ma bibliothèque tout ce qui a trait à cette culture, que j’ai envie de connaitre davantage !

Un formidable moment de lecture, qui m’a fait vibrer, voyager et découvrir une autre culture, si riche et bouleversante.

Il existe une suite, « La Vengeance des mères » que je ne vais pas tarder à lire.

Le troisième tome de la trilogie sort en septembre 2019 aux éditions du Cherche-Midi et au temps vous dire que je serai au rendez-vous !

2 commentaires sur “« Mille Femmes blanches » de Jim Fergus aux éditions Pocket

    1. Malheureusement, j’ai envie de te dire que ce n’est pas propre à une époque selon moi, mais au genre humain. Fait-on mieux aujourd’hui ? Je ne crois malheureusement pas !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s