Roman

« L’instant d’une vie » de Sylvie Schenk aux éditions Slatkine et Compagnie

l'INSTANT D'UNE VIE sYLIVIE sCHENK


 » L’Instant d’une vie, c’est l’histoire de Louise.
Née dans un petit village des Alpes au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Louise a dix-huit ans lorsqu’elle part s’installer à Lyon, où elle rencontre Henri, pianiste de jazz. Mais, après quelques mois d’amour, Henri et Louise se séparent : Henri, fils de résistants fusillés par les Allemands, reproche à Louise sa naïveté et son manque d’engagement politique.
L’été suivant, Louise se rapproche de Johann, étudiant allemand qu’elle décide de suivre dans son pays. Peu à peu, alors que la vie défile, mariage, années d’enseignements, enfants, décès, Louise est rattrapée par l’Histoire.  »

Avec douceur, et nostalgie, l’auteur nous embarque dans la vie de Louise.

Une vie qui débute dans cette France d’après-guerre meurtrie. Nous suivons l’évolution de Louise, de son enfance dans les alpages à sa vie étudiante lyonnaise, puis à sa vie de femme et de mère en Allemagne.

C’est un roman plein de douceur, de nostalgie, mais aussi très mélancolique par moment.

Il nous parle de l’émancipation lente et incertaine de cette femme, mais aussi du poids des blessures passées, des histoires de nos ancêtres et des non-dits dans cette France et cette Allemagne d’après-guerre.

Deux pays, deux peuples qui tentent de renouer des liens, de faire fi des actes de leurs ancêtres pour avancer et construire la paix. Mais les résistances sont nombreuses et les blessures sont loin d’être toutes refermées.

J’ai dévoré ce court roman, tout en finesse, et j’ai beaucoup aimé l’écriture douce et fluide de l’auteur. Un doux moment de lecture, comme une bulle en dehors du temps.

La vie du personnage nous est évoquées par bribes, dans ces grands et petits instants d’une existence : l’enfance, le départ de la maison, la découverte de la liberté, les études, un mariage, des vacances ou encore un deuil. Tout ce qui compose une vie. J’ai beaucoup aimé ce regard tendre posé sur cette femme, un regard sans secret ni tabou, plein d’indulgence et de bienveillance.

Slatkine et compagnie confirme encore son talent pour trouver des auteurs à la plume d’une douceur et d’une finesse incomparable.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s