Bd

« Nymphéas noirs » la BD de Cassegrain et Duval (adaptée du roman de Michel Bussi) aux Editions Dupuis

Adapatée du célèbre roman de Michel Bussi


« Dans le village de Giverny, où Claude Monet peint quelques-unes de ses plus belles toiles, la quiétude est brusquement troublée par un meurtre inexpliqué. Tandis qu’un enquêteur est envoyé sur place pour résoudre l’affaire, trois femmes croisent son parcours. Mais qui, de la fillette passionnée de peinture, de la séduisante institutrice ou de la vieille dame calfeutrée chez elle pour espionner ses voisins, en sait le plus sur ce crime ? D’autant qu’une rumeur courte selon laquelle des tableaux d’une immense valeur, au nombre desquels les fameux Nymphéas noirs, auraient été dérobés ou bien perdus. »

Adapter un roman de Michel Bussi en BD, il fallait avoir du courage ! Surtout un roman tel que celui-ci, qui fait appel à quelque chose de très visuel. Il faut pouvoir en dessiner suffisamment pour que le lecteur comprenne l’intrigue, sans en faire trop pour que le dénouement ne se fasse pas deviner trop tôt.

Et le pari est parfaitement réussi. Le risque ici est clairement que le dessin n’en dévoile trop. Mais personnellement, je me suis fait avoir comme une bleue ! Quelle maitrise !

Nous suivons ici trois femmes : une petite fille au coup de pinceau prometteur, une jeune femme institutrice au coté femme fatale et enfin, une vieille femme qui semble espionner tout le village et détenir de sombres secrets. Des meurtres sont commis à Giverny et un duo d’inspecteurs sont dépêchés sur place pour débusquer le coupable et découvrir si ces meurtres ont un lien avec une peinture de Claude Monnet.

Une BD magnifique, aux couleurs impressionnistes et au dessin stylisé, distillant subtilement le doute et le suspense dans l’esprit du lecteur.

Je ne connais pas Giverny, mais parait-il que les dessinateurs ont parfaitement respecté la typologie de ce village. En tout cas, ils m’auront donné envie d’aller y faire un tour et de le découvrir de mes propres yeux. En y allant, il est d’ailleurs fort probable que j’aurai nettement plus en tête, le roman de Michel Bussi et les bulles de cette BD, que les tableaux de Claude Monnet !

J’ai beaucoup aimé suivre cette aventure en image et découvrir le travail de Cassegrain et Duval.

Un grand merci aux éditions Dupuis pour cette belle découverte !

Une BD à découvrir, que vous ayez lu ou non le roman éponyme de Michel Bussi !  L’objet est magnifique est devrait trôner dans toutes les bonnes bibliothèque.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s