Thriller et suspense

« November Road » de Lou Berney aux Editions Harper Collins Noir

 » Alors que les américains sont figés devant leur poste de télévision, face à la rediffusion en boucle de l’assassinat de Kennedy, Franck Guidry part en cavale sur les routes américaines. Tueur à gage à la solde de la mafia, il est un témoin gênant de l’assassinat du siècle : celui du président Kennedy, justement.
Sur les routes de l’Ouest américain, il ne peut et ne veut compter que sur lui-même. Mais quand il croise une jeune femme (Charlotte) en rade sur le bord de la route, accompagnée de ses petites filles, il se dit que la couverture serait parfaite. Il passera pour une père de famille, accompagnant femme et enfants en vacances. 
Mais cette rencontre va bouleverser tous ses plans. Et plus encore. « 

November road de Lou Berney aux Editions Harper Collins Noir 
Un roman road trip dans l’Amérique des années 60

A la fois road movie et rédemption d’un homme, ce roman se lit d’une traite.
L’écriture de Lou Berney est très cinématographique, et chaque page vous fera visualiser parfaitement son contenu. Si ce roman n’est pas adapté sur écran, je ne m’appelle plus Maud !Le rythme est haletant et la dose entre actions, dialogues et descriptions est parfaitement dosée…
Les personnages, attachants et nuancés, ne nous laissent pas indifférents. Charlotte, sous ses airs de femme au foyer docile et placide, se révèle une femme forte et moderne et Franck se révèle être quant à lui, un gangster au cœur pas si hermétique que ça, et finalement super attachant. 

C’est également une jolie fresque de cette Amérique de l’ouest, dans les années 60. Celle des road trip, des déserts, des dîners en bord de route, des motels plus ou moins miteux et des paysages grandioses et arides. Une Amérique où il est encore possible de prendre son destin en main. 

Tu auras compris que ce fut pour moi un joli moment de lecture, cependant nuancé par deux regrets : d’abord un traitement vraiment anecdotique de l’assassinat de Kennedy. 
J’aurais aimé que la thématique soit plus largement développée et que ce fait soit plus présent dans le roman. Mais ce n’est en réalité qu’un prétexte à la trame de fond. 
Enfin, le bandeau nous promet un roman brillant et stupéfiant. Peut être est-ce un poil survendu. C’ est le hic avec ce genre de bandeau. Ça met la barre très haut et par conséquent, on en attend beaucoup, peut être trop. Mieux vaudrait parfois être plus mesuré.
J’ai passé un moment de lecture très agréable, mais je ne pousserais pas jusqu’à dire qu’il fut stupéfiant ! Mais lis le et viens me dire ce que tu en penses ! C’est le meilleur moyen de savoir et honnêtement, je ne te promettrais pas un moment stupéfiant, mais je te certifie un très bon moment de lecture et un dépaysement total, et c’est déjà pas si mal !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s